Retour sur… le 14 février 1943

Il y a 75 ans, le Général de Gaulle décorait Max, surnom de Jean Moulin, de la Croix de la Libération.

Guide-commémorations

Le 14 février 1943, Jean Moulin, entré dans la Résistance en 1940, va à Londres rendre compte de sa mission au Général de Gaulle. Celui-ci le décore de la Croix de la Libération.
 
Trois ans après, le 1er juin 1946, dans la courte préface au livre de Jean Moulin Premier combat, Charles de Gaulle écrivait : « Max, pur et bon compagnon de ceux qui n’avaient foi qu’en la France, a su mourir héroïquement pour elle. Le rôle capital qu’il a joué dans notre combat ne sera jamais raconté par lui-même […] que son nom demeure vivant comme son œuvre demeure vivante ! »
 
C’est à tous les résistants, aux fusillés, aux massacrés, aux déportés que nous rendons hommage ce 14 février 2018, en soulignant le destin d’un homme, Jean Moulin.
 
Que cette année 2018, qui marque le 75e anniversaire de la disparition de l’unificateur de la Résistance, s’inscrive en écho au souhait du Général de Gaulle.
 
Pour en savoir plus, retrouvez le Guide des Commémorations édité par la Ville de Puteaux.
 
 
 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Vie sociale