Conservatoire J-B. Lully

Conservatoire Jean-Baptiste Lully

Le Conservatoire Jean-Baptiste Lully s’inscrit largement dans les nouvelles missions conférées aux conservatoires. L’établissement se veut une force pédagogique avec une équipe qualifiée et diversifiée de professeurs.

À travers les différents dispositifs installés, les enseignants permettront à tous les élèves, quel que soit leur discipline, leur style ou leur projet de se réaliser autour d’un épanouissement expressif et culturel.

De l’élève le plus ambitieux à celui qui vient simplement partager une pratique collective une fois par semaine, chacun devra être accompagné dans sa demande selon notre formule consacrée : « Chacun son projet, chacun son enseignement ».

Liens utiles

Livret de présentation du Conservatoire
Pré-inscriptions en ligne (nouveaux adhérents)
Extranet du Conservatoire (paiement en ligne, observation des professeurs...)
Saison du Conservatoire (dans le Kiosque)
Missions des conservatoires aujourd'hui
En chantier, M. Lully ! (Photos artistiques de Ph. Muraro)
Proposer/rechercher du co-voiturage

Projet d'établissement du Conservatoire 2011-2014 476,26 kB Règlement intérieur 235,79 kB

Pourquoi le Conservatoire Jean-Baptiste Lully ?

Conservatoire Jean-Baptiste Lully

Tout au long de son histoire, Puteaux a été terre d’asile des plus grands artistes. Bellini, Kupka, Villon et bien d’autres ont puisé leur inspiration au cœur de cette petite ville aux portes de Paris. Le Conservatoire porte aujourd’hui le nom de Lully, compositeur illustre du 17e siècle, dont l’évocation rappelle l’œuvre et le Roi Soleil. De passage à Puteaux, Lully s’est impliqué dans la vie musicale de la cité des petits puits. Quand la petite histoire s’illustre au chapitre des arts…

Si aujourd’hui, le Conservatoire porte le nom d’un des plus grands compositeurs du XVIIe siècle, c’est avant tout pour évoquer son souvenir putéolien et son talent qui a révolutionné la vie musicale de son temps et de ceux à venir. À seulement 30 ans, Giovanni Battista Lulli, rebaptisé Jean-Baptiste Lully, devient Surintendant de la musique du Roi et donc un des hommes les plus puissants du royaume.

Né en 1632 à Florence en Italie, Lully entre à l’âge de 14 ans au service de la duchesse de Montpensier, la grande mademoiselle, cousine germaine du Louis XIV. Grâce à ses talents de musicien et de danseur, Lully entre en 1652 dans les 24 violons du Roi et il obtient, un an plus tard, la direction de la Bande des Petits Violons, le ballet de Sa Majesté. Son ascension est fulgurante. Premier compositeur de la cour, favori de Louis XIV, il est naturalisé français et épouse Madeleine Lambert. En 1664, il rencontre Molière et ensemble, ils créent le genre de la comédie ballet. Mais en 1671, les deux hommes mettent fin à leur collaboration. En 1672, Lully dirige l’Académie royale de musique. À partir de cette date, il compose une tragédie en musique chaque année. En 1681, il atteint l’apogée de sa carrière en obtenant le poste de secrétaire du Roi. Il meurt en 1687 des suites d’une infection. Victime de son caractère fougueux, Lully, lors d’une de ses fameuses colères pendant la répétition du Te Deum en l’honneur de la guérison du Roi, se serait emporté et se frappa violemment un orteil avec son bâton de direction, une lourde canne pour battre la mesure. La blessure s’infecta malgré l’amputation et la gangrène empoisonna son corps et son esprit.

Lully et Puteaux

Jean-Baptiste Lully

Jean-Baptiste Lully

Antichambre de l’histoire, les Archives municipales de l’Hôtel de Ville de Puteaux renferment de véritables trésors. Ainsi confiné par le temps, nous avons retrouvé un acte signé de la main de Lully. Sur ce précieux document, le compositeur officialise son parrainage à l’une des cloches (fondue au 18e siècle) de la Vieille église en 1685. Pour cette raison, la vieille église a offert un banc au musicien du Roi Soleil où son nom était gravé dans le bois. De source sûre, nous savons que Lully a acheté une maison rue Le Bourg (aujourd’hui rue Voltaire), donnant sur la Seine, en octobre 1675. Elle lui servait de relais entre ses incessants allers-retours de Paris à Versailles.

Une dizaine d’années après la mort de Lully, se dresse sur cette route le château de Puteaux, édifié par le Duc de Gramont. Quelques années plus tard, un autre compositeur et violoniste virtuose, Jean-Marie Leclair, se distingua en accédant au rôle de 1er violon dans l’orchestre privé du Duc de Gramont. Il obtient aussi la charge de l’élaboration des spectacles dans le théâtre du château de Puteaux. Ce château, détruit en 1881, va connaître une renaissance puisque le nouveau Conservatoire siègera à son ancien emplacement.

Violoniste, guitariste et danseur de talent, Lully est aussi un génie créateur. À l’origine de nouveaux genres de musique comme la tragédie lyrique, il a créé l’opéra français en livrant un subtil mélange de musique, de danse, de chant et de divertissement. Il a été un des premiers à user de la langue française dans le chant. L’intégralité de son art avait pour seule ambition de plaire à Louis XIV et de faire rayonner la personne du roi à travers sa musique et ses mises en scène. Encore aujourd’hui, les compositeurs européens admirent son grand souci de la précision orchestrale. Il laisse aux générations futures une œuvre impressionnante, ainsi que l’Académie royale qui porte désormais le nom d’Opéra de Paris.

En chiffres

  • 1 grand auditorium de 600 places
  • 1 petit auditorium de 150 places
  • 50 salles de musiques
  • 4 studios de danse

En images

Atrium - Conservatoire JB Lully

Atrium

Salle Gramont - Conservatoire JB Lully

Salle Gramont

Salle des choeurs - Conservatoire JB Lully

Salle des choeurs

Jardin musical

Aux abords du Conservatoire : jardin musical

Accès au Conservatoire

Renseignements

Conservatoire Jean-Baptiste Lully
5, rue Francis de Pressensé
92800 Puteaux
Tél: 01 46 92 92 00
Géolocaliser le Conservatoire sur la carte interactive
Jours et horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi : 9h-22h
Le samedi : 9h-19h

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page