Histoire des bâtiments Puteaux : Résidence Lorilleux

Le service des Archives de Puteaux vous propose un cycle sur les bâtiments emblématiques de Puteaux. Ce cinquième volet traite de l’histoire de la résidence Lorilleux.

Résidence Lorilleux

Après le succès rencontré par la construction de l’Hôtel de ville de Puteaux, inauguré en juin 1934, les frères Jean et Édouard Niermans se voient confier plusieurs projets par la municipalité dont la réalisation de la résidence Lorilleux.
 
Cette résidence, réalisée en plusieurs tranches entre 1953 et 1965, comprend 1200 logements. Construite sur un terrain de 12 750 m2 en forme de quadrilatère donnant sur les rues de la République, Charles Lorilleux, du Moulin et sur l’Impasse des Champs Moisiaux, elle forme un ensemble homogène et harmonieux avec l’école Marius Jacotot par l’utilisation de la même brique rouge en parement de façade.
 
Seuls immeubles de grande hauteur (de 11 à 13 étages) de la carrière des frères Niermans, cette réalisation est marquée par de nouvelles exigences en matière de construction. On abandonne le concept de résidence fermée, organisée autour de sa cour intérieure et dotée de grilles d’enceinte, pour construire des immeubles ouverts sur l’extérieur et dotés de plus de confort (cuisine indépendante, salle de bain et sanitaires, vide-ordures ainsi que balcon-terrasse, présence d’un ascenseur qui dessert l’ensemble des étages).
 
Cette résidence, qui dispose d’un parking souterrain, est, de plus, agrémentée de jardins et d’espaces verts.
 
Quant à son nom, il rend hommage au passé industriel de la ville et plus particulièrement au fabricant d’encres d’imprimerie Charles Lorilleux, dont l’usine implantée de 1824 au début des années 1980 de l’autre côté de la rue de la République, fit connaître le nom de Puteaux à travers le monde.
 
En 2010, d’importants travaux de réhabilitation des façades ont été réalisés, ainsi que la mise en place d’une nouvelle signalétique extérieure des entrées d’immeubles. La modernisation des ascenseurs se poursuit ainsi que l’embellissement des parties communes. Enfin, d’autres projets ont vu le jour comme la construction d’un second parking souterrain et d’un parc paysager en couverture.
 

Résidence Lorilleux

 
 
 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Ma ville