Histoire des bâtiments de Puteaux : la résidence Cartault

Pour faire face à l’accroissement de la population, on voit se développer après la Première Guerre mondiale les Habitations à Bon Marché (HBM) devenues ensuite des Habitations à Loyer Modéré (HLM).

cartault

C’est dans ce cadre que, le 14 octobre 1921, le Conseil municipal de Puteaux décide l’achat, pour un montant de 700 000 francs, de terrains situés rue Cartault et rue Bernard Palissy. D’une superficie totale de 24 900 m2, ces terrains appartenaient principalement à la Société Lorilleux. Elle souhaite y construire une nouvelle résidence.

Comme pour la résidence Victor Hugo, la construction est alors confiée à l’architecte Auguste Labussière, un des pionniers de l’habitat social en France, qui travaille avec son associé Marcel Réby.
Les plans de cette nouvelle construction sont approuvés le 9 mars 1922. Il s’agit en réalité de 2 résidences disposées en peigne de part et d’autre de la rue Cartault.

Achevées en 1923, elles sont parmi les premières HBM de la ville de Puteaux.

 

La résidence du 4 rue Cartault comporte 226 logements. Quant à celle du 29 de cette même rue, elle contient 323 logements.
De plus, ces deux résidences accueillent de nombreux commerces en pieds d’immeuble et sont entourées de grilles.

 

En 1961, la municipalité décide l’extension de la résidence Cartault. Le projet est de nouveau confié à Marcel Réby.

Il s’agit de la construction d’un immeuble de 8 niveaux comportant 60 logements.

En 2005, les fenêtres des résidences ont été remplacées par des fenêtres en PVC et en 2007, les revêtements de sol des cages d’escaliers ont été refaits. En 2009, elles ont été équipées d’un contrôle d’accès par badge et de la Télévision Numérique Terrestre (TNT).
4 studios avec chauffage solaire ont été créés au numéro 4.

 

cartault large

 

 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Ma ville