La mobilisation contre les violences conjugales et intrafamiliales continue

Les violences conjugales et intrafamiliales ont représenté l’essentiel des gardes à vue pendant le confinement, une situation exceptionnelle qui a constitué un instrument supplémentaire pour les agresseurs.

violences

Police, justice et acteurs associatifs ont dû s’adapter pour protéger au mieux les victimes.

Dans les Hauts-de-Seine, les services de l’État et leurs partenaires se sont mobilisés et continuent de se mobiliser pendant cette crise sanitaire. 

Crise sanitaire ou pas, il faut signaler ces faits de violence. Pour vous enregistrer votre plainte, vous conseiller et vous orienter en tant que victime, il existe plusieurs numéros d’urgence et d’écoute.

Violences conjugales
En cas d'urgence, composez le 17 ou le 114 par SMS
Également le 3919 du lundi au samedi (9h-19h)                     

Enfance en danger
Le 119 fonctionne 7j / 7, 24h/24 

Pour toute situation de danger grave et immédiat sur un mineur, il faut impérativement contacter les services de première urgence : la police, la gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112), le Samu (15). 

 

Pour les sourds et malentendants, il convient de joindre ces services en contactant le 114 (par fax ou sms).

Associations nationales de protection de l'enfance (écoute, conseils et orientations) :

 

La Maison du Droit et de la Famille de Puteaux peut également vous aider en vous orientant, notamment, vers des associations d’aides aux victimes. 

Depuis le 13 mai : Accueil téléphonique : lundi au jeudi 9h-12h et 14h-17h30 tous les jours (fermée le vendredi après-midi). Services assurés à distance en visio ou audioconférence, à l’exception de l’écrivain public.

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Vie sociale