Êtes-vous éligibles à la 3e dose de vaccin ?

La campagne de rappel vaccinal a débuté au centre de vaccination Françoise Dolto.

dolto 3e dose

Afin d’être protégé au maximum contre la COVID-19, les personnes les plus fragiles peuvent bénéficier d’une 3e dose de vaccin, dès maintenant !

Les personnes éligibles à la 3e dose sont :

- Les personnes à partir de 65 ans qui ont eu leur 2ème injection (ou primo si schéma vaccinal unidose) il y a 6 mois, au moins
- Les personnes immunodéprimées
- Les résidents des EHPAD et des Unités de Soins de Longue Durée (USLD) 
- Les personnes souffrant d’une pathologie à haut risque, répertoriée par la Haute Autorité de Santé
- Les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de Santé.

Si vous êtes concernés, prenez rendez-vous dès maintenant au Centre de vaccination Françoise Dolto.

Afin de continuer à lutter contre le virus, il est crucial que la mobilisation continue !

 

Comment prendre un rdv ?

Les rendez-vous peuvent être pris via la plateforme Doctolib (à privilégier) ou en contactant le centre de vaccination au 01 46 92 92 21 (à partir de 9h)

Horaires d’ouvertures

Jours

Horaires

Lundi

13h 30 à 19h

Mercredi

9h à 12h 30 / 13h30 à 19h

Vendredi

9h à 12h 30 / 13h30 à 19h

Samedi

9h à 12h

 

Quelles modalités pour le rappel ?

Les rappels ne se font qu’en vaccin ARN, plus efficaces contre le variant Delta. Une personne initialement vaccinée avec un vaccin Moderna, Astra Zeneca ou Jansen pourra bénéficier d’un rappel en Pfizer.

Le rappel doit intervenir dans un délai de 6 mois après la seconde injection (ou primo si schéma vaccinal unidose), sauf dans les cas suivants :

1/ Pour les personnes immunodéprimées, le rappel peut être fait dans un délai inférieur à 6 mois, (et plus de 3 mois) dès lors que l’équipe médicale juge qu’une 4ème dose serait de nature à améliorer la réponse immunitaire.
2/ Les personnes vaccinées en Janssen devront faire l’objet d’un rappel à compter de 4 semaines après la première dose.
3/ En cas de survenance d’un épisode COVID postérieur au schéma vaccinal complet, il convient de ne pas faire de rappel vaccinal.

 

 

 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Vie sociale