Il faut vacciner bébé

Les syndicats de pédiatres rappellent aux parents l’importance de ne pas repousser la vaccination des enfants de moins de deux ans à cause du coronavirus.

vacciner bébé

Les protéger contre des maladies qui peuvent être graves reste indispensable. Les parents inquiets sur le fait de se rendre chez le médecin doivent être sereins ; tous les médecins respectent à la lettre les gestes barrières.

Les conséquences d’un excès de précautions ne doivent pas être plus sévères que le mal lui-même

« Il serait assez ridicule de ne pas prévenir des maladies déjà maîtrisées, au nom d’un virus qui épargnerait les bébés. La couverture vaccinale doit être assurée dans sa continuité », alertent ces mêmes médecins. Des maladies comme la rougeole, la rubéole, la coqueluche, les oreillons, la méningite sont aujourd’hui bien contrôlées. Cependant si, à cause de l’épidémie que nous traversons, les parents ne respectent pas le calendrier vaccinal de l’enfant, ces pathologies risquent de resurgir sans tarder.

Selon le rapport d’EPIPHARE (ndlr : structure d’expertise publique sous la tutelle de l’ANSM et de la CNAM qui coordonne et réalise des études de pharmaco-épidémiologie pour éclairer les pouvoirs publics), les vaccins penta et hexavalents destinés au nourrisson auraient subi une baisse de 23% et les délivrances des vaccins ROR et HPV auraient chuté de 50 à 70% pendant la période de confinement. 

Tout retard dans le calendrier vaccinal pourrait exposer chaque bébé au risque d’une recrudescence épidémique

Les nourrissons doivent impérativement être vaccinés dès le 2ème mois, afin d’acquérir une immunité individuelle et collective contre des maladies fréquentes et graves à cet âge, en particulier la coqueluche et les infections bactériennes invasives à méningocoque et à pneumocoque. Une bonne couverture vaccinale permet d’assurer une protection collective infantile efficace.

Les recommandations de l’Académie de médecine :

  • reprendre sans tarder les consultations pédiatriques consacrées aux vaccinations obligatoires des 2 premières années
  • respecter scrupuleusement les étapes prévues au calendrier vaccinal
  • rattraper au plus tôt les retards de vaccination des nourrissons qui ont été accumulés

 

Quelles sont les vaccinations obligatoires ?

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccinations sont obligatoires et conditionnent l’entrée en collectivité de l’enfant. En pratique, ces 11 vaccins obligatoires donneront lieu à 10 injections étalées sur 2 ans :

  • la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (antérieurement obligatoires)
  • la coqueluche
  • les infections à pneumocoque
  • les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b
  • les infections invasives à méningocoque de séro-groupe C
  • la rougeole, les oreillons et la rubéole
  • l’hépatite B
  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Jeunesse