Crédit, épargne, assurance… Gare aux arnaques

Attention, les arnaques financières pullulent sur internet.

arnaques

Le nombre de sites vous proposant de faux placements aux rendements intéressants ne cesse de grimper en flèche ces dernières années… La plupart du temps ces malfrats utilisent le nom de banques déjà existantes ou des noms similaires crédibles pour proposer des crédits à des conditions très avantageuses.

Ces réseaux d’escrocs, de mieux en mieux organisés, n’hésitent pas non plus à faire de l’usurpation d’identité en utilisant les vrais noms de magistrats, de policiers ou encore d’employés du fisc pour réclamer, au nom de plusieurs organisations existantes (l’Autorité européenne des marchés financiers, la Banque de France…) le paiement de différents types de frais pour débloquer l’argent placé.

Alors, si une offre bancaire vous parait trop alléchante ou si vous êtes démarchés pour investir dans un « placement idéal », méfiez-vous et renseignez-vous !

 

Pour vous aider, l’AMF (Autorité des marchés financiers) et l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) vous donnent les conseils suivants pour éviter les arnaques :

• Méfiez-vous des promesses de gains rapides sans contreparties, il n'y a pas de rendement élevé sans risque élevé.

• Ne cédez pas à l'urgence ou aux pressions de votre interlocuteur, prenez le temps de la réflexion ;

• Méfiez-vous des demandes de transfert d'argent vers des pays sans aucun rapport avec la société ni avec l'État de résidence de l'investisseur ;

• Ne prenez pas pour argent comptant les informations données par les sociétés que cela soit à l'oral ou à l'écrit, les usurpations sont fréquentes, nombreuses et faciles à réaliser ;

• Ne communiquez pas à des sites dont vous ne pouvez attester la fiabilité vos coordonnées personnelles (téléphone, mail, pièces d'identité, RIB, IBAN, justificatifs de domicile…) ;

• Attention aux publicités que vous voyez sur internet et particulièrement sur les réseaux sociaux, ce sont les terrains de prédilection des escrocs pour hameçonner leurs futures victimes.

 

Enfin, ces deux organismes tiennent une liste noire des sites ou entités qui proposent, en France, des types d’investissements ou de placements sans y être autorisés.  Vous pouvez retrouver cette liste actualisée régulièrement en cliquant ici

 

 

 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Economie & Emploi