Des mesures durcies contre le téléphone au volant

Depuis le 22 mai, le téléphone au volant peut vous valoir un retrait de permis.

téléphone au volanbt

Conduire en téléphonant, en envoyant un sms ou en regardant son téléphone est interdit, car très dangereux.

En effet, beaucoup d’accidents de la route sont dûs à l’utilisation du téléphone, qui engendre forcément une distraction.

 

Pour lutter contre l’utilisation du téléphone au volant, de nouvelles mesures ont été prises.

Désormais, si elle est couplée à une autre infraction, l’utilisation du téléphone peut mener à un retrait de permis, qui va de 72h à 6 mois.

 

La liste des infractions concernées est la suivante :

  • non-respect des règles de conduite (non-respect de l’obligation de circuler sur le bord droit de la chaussée, non-utilisation du clignotant) ;
  • non-respect des distances de sécurité ;
  • franchissement/chevauchement des lignes continues et des lignes délimitant les bandes d’arrêt d’urgence ;
  • non-respect des feux de signalisation (rouge et jaune) ;
  • non-respect des règles de dépassement (dépassement dangereux, dépassement par la droite, dépassement par la gauche gênant la circulation en sens inverse, dépassement sans visibilité suffisante vers l’avant, conducteur dépassé ne serrant pas sa droite) ;
  • non-respect de la signalisation imposant l’arrêt ou le céder le passage ;
  • non-respect de la priorité de passage à l’égard des piétons ;
  • non-respect des vitesses (dépassement de la vitesse maximale autorisée en agglomération ou hors agglomération, vitesse excessive ou inadaptée au regard des circonstances).

 

L’utilisation du téléphone seule ne mène pas à un retrait de permis, mais vous expose à une amende forfaitaire de 135€ (pouvant être ramenée à 90€ ou majorée jusqu’à 750€) et un retrait de 3 points du permis.

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Cadre de vie