Délais de rétractation : quels sont vos droits ?

Acheter sur un coup de tête, nous l’avons tous déjà fait, mais parfois le regret ne tarde pas à gâcher l’expérience. Est-il possible alors de retourner l’article au vendeur, et dans quelles conditions ?

retractation

• En magasins
Le retour en magasin se fait en fonction des magasins : aucune loi n’oblige le magasin à  vous rembourser si le produit acheté ne présente pas de défaut.       
Cependant, certains commerçants acceptent de faire un geste commercial et de les reprendre.

Dans le cas d’un produit défectueux, le vendeur doit le réparer ou le remplacer, ou le rembourser.

 

• Vente à distance
Dans le cas d’un achat sur internet, par correspondance, par télé-achat, téléphone ou démarchage, vous avez un délai de 14 jours pour changer d’avis. Vous ne devez pas fournir de justifications ni payer de pénalités.
Le vendeur est tenu de vous rembourser intégralement, à travers le même moyen de paiement qu’à l’achat, au plus tard 14 jours après avoir été informé de votre décision (sauf retard justifié).

Dans le cas d’un démarchage physique ou téléphonique, le vendeur a l’interdiction de débiter le compte bancaire de l’acheteur ou d’encaisser son paiement durant les 7 jours qui suivent la commande.

 

• Salons et foires
Vous n’avez aucun droit de rétractation possible.

Si le vendeur vous propose un crédit destiné à financer l’achat du bien ou du service qu’il commercialise, vous bénéficiez dans ce cas d’un délai de rétractation sur le crédit de 14 jours.

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Economie & Emploi