Fourrière : conditions durcies pour récupérer son véhicule

Objectif : mieux détecter et sanctionner les conducteurs en défaut de permis et d’assurance

Fourrière

À partir du 1er décembre 2016, pour reprendre votre véhicule mis en fourrière, vous devrez présenter votre certificat d’assurance automobile et votre permis de conduire en cours de validité. Sans ces documents, il vous sera impossible de faire une demande de mainlevée de la prescription de mise en fourrière de votre véhicule. 

Pour rappel, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) avait annoncé l’an dernier qu’entre 370.000 et 740.000 véhicules circulant sur les routes françaises n’étaient pas assurés.

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Cadre de vie