Parce que chacun compte

Une partie des habitants de Puteaux sera recensée entre le 17 janvier et le 23 février 2019. Les Putéoliens concernés recevront la visite à domicile d’un agent recenseur.

Parce que chacun compte

Le recensement de la population permet de connaître le nombre d’habitants vivant en France et de classer la population selon les âges, les professions exercées, les conditions de logement. De ces chiffres découle la participation de l’État au budget des communes : plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante.
Du nombre d’habitants dépendent également le nombre d’élus au conseil municipal, la détermination du mode de scrutin, le nombre de pharmacies…
 
Si vous êtes concerné, un agent recenseur se présentera prochainement chez vous. Il vous demandera de répondre à l’enquête sous quelques jours et vous remettra vos codes personnels pour vous faire recenser en ligne sur www.le-recensement-et-moi.fr.
L’agent recenseur doit obligatoirement présenter sa carte tricolore, avec sa photo et signée par le Maire, qui prouve qu’il a bien été recruté par la ville.
 

Parce que chacun compte

  
Si vous ne pouvez pas répondre par internet, vous pourrez toutefois utiliser des questionnaires papier (une feuille de logement et autant de bulletins individuels qu’il y a d’habitants au sein du logement), que votre agent recenseur viendra récupérer chez vous.
 
  

Renseignements :
Tél. : 06 68 01 42 62
www.le-recensement-et-moi.fr

 
 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Vie sociale

L’hôpital de Puteaux reste en place

Contrairement aux rumeurs, l’hôpital de Puteaux ne fermera pas ses portes et les emplois seront conservés. Ceci grâce à l’aide financière apportée par l’Agence Régionale de Santé (ARS), chargée du...

Lire la suite

Permis de louer contre l’habitat indigne

Engagée dans la lutte contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil, la Ville de Puteaux a décidé, par délibération votée lors du Conseil municipal du 13 décembre et conformément à la loi Al...

Lire la suite