Des rues rebaptisées au nom du patrimoine

Vous passez tous les jours devant des noms de rues divers et variés. Certaines d’entre elles vont bientôt changer de nom en lien avec le patrimoine putéolien. Découvrez lesquelles !

Noms de rue

L’Anneau de l’Écoquartier des bergères devient « Avenue des Bergères »
L’histoire de l’appellation « bergères » remonte au Ve siècle, quand Sainte Geneviève, née à Nanterre et patronne de la ville de Paris, y faisait paître ses moutons. Ce nom rappelle aussi le passé rural de Puteaux. En effet, jusqu’au milieu du XIXe siècle, ce quartier était consacré à l’agriculture et à l’élevage.

 

La « Voie nouvelle » du quartier des Arts devient « Rue Léon et Robert Morane »
C’est un hommage aux frères Léon et Robert Morane, pionniers de l’aviation et de l’industrie aéronautique française et fondateurs de l’entreprise « Morane-Saulnier » en 1911 à Puteaux. Il y a plus d’un siècle, deux ateliers étaient installés, rue Volta où 3000 ouvriers y travaillaient.

 

La passerelle vers l’Île de Puteaux nommée « Passerelle François Coty »
Cette passerelle métallique magistrale portera le nom de « François Coty », père de la parfumerie moderne. Il fut le plus grand industriel français du parfum au début du XXe siècle et installa une usine sur l’Île de Puteaux, spécialisée dans le conditionnement métallique.

 

Le passage des Chigneux devient le « Passage Marianne »
Symbole de la République française, la Marianne aura donc sa rue à Puteaux. Une action qui confirme l’attachement de la Ville à célébrer les valeurs républicaines. En 2016, Puteaux avait d’ailleurs reçu « la Marianne d’or » de la citoyenneté pour sa politique dynamique au service des citoyens.

 

Le chemin de halage sur l’Île de Puteaux, entre le pont de Puteaux et le parc Lebaudy nommée « Allée Marie Lebaudy »
Le chemin de halage le long de la Seine, entre le pont de Puteaux et le parc Lebaudy portera le nom de Marie Lebaudy. Cette femme, alors veuve d’un industriel sucrier, a légué en 1942, sa propriété sur l’Île de Puteaux. Cet espace a permis la création du parc Lebaudy, de 3,5 hectares connu pour sa superbe roseraie de plus de 1200 rosiers et 200 variétés.

 

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page

Autres actualités Ma ville