Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance

Le contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) a été créé par délibération du Conseil municipal en mai 2006. Il fixe les priorités de la lutte contre l’insécurité et définit quatre priorités :

  • sécurité des personnes, des biens et des espaces publics,
  • sécurité routière,
  • éducation, citoyenneté et insertion,
  • soutien à la parentalité.

Également institué en 2006, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance regroupant l’ensemble des acteurs concernés par les problématiques de sécurité et de prévention de la délinquance, se réunit une fois par an. La Ville, à l’initiative de cette opération, entend évaluer au plus près les actions menées en la matière.

Réunion du CLSPD en janvier 2012

Réunion du CLSPD en janvier 2012

En janvier 2012, le Conseil local s’est réuni et a présenté les éléments suivants :

Baisse générale de la délinquance

Premier constat établi par la Police nationale : en 2016, comme depuis plusieurs années, la délinquance à Puteaux a diminué.

Au regard de l’année 2015, nous observons pour 2016 une diminution globale des atteintes aux personnes d’environ 10%, qui s’exprime au travers :

- D’une baisse des violences physiques non crapuleuses d’environ 17% ;

- D’une diminution des violences conjugales d’environ 15% ;

- Et d’une chute de 7% des violences crapuleuses (vols à l’arrachée et extorsions…).

Une hausse de 12.5% des cambriolages a été soulignée en 2016, elle concerne une série de vols par effraction dans les caves d’une résidence à l’été 2016 et ne concerne pas de résidences principales ou secondaires. Cette hausse était marquée par l’un des plus forts taux d’élucidation d’Ile-de-France (30% des faits) et n’empêche pas, d’une façon globale, une baisse des atteintes aux biens. Cette baisse prends principalement corps par une chute de :

- 4% des vols avec violence ;

- 32% des vols liés aux véhicules.

Pars ailleurs aucun vol à main armée n’a eu lieu sur la circonscription au cours de l’année 2016.

Sur le plan de la lutte contre le trafic de stupéfiants, neufs trafics de cannabis et/ou cocaïne ont été démantelés sur la commune.

Cette inclination des chiffres de la délinquance sur la commune est le résultat de l’engagement fort et volontariste de la Municipalité à mener à bien ses projets et ses investissements en matière de sécurité et de prévention de la délinquance. Elle est aussi le fuit d’un partenariat quotidien fort avec les acteurs de l’Etat que sont les Commissariats de Puteaux et de La Défense.

 

Coproduction de la sécurité

M. Peyvel, Préfet des Hauts-de-Seine jusqu’au 04 octobre 2013, avait insisté sur le fait que les bons résultats obtenus sur la commune découlaient principalement d’une « action efficace et de proximité des services de Police nationale, de Police municipale et de tous les acteurs concernés ».

Philippe Alloncle, Préfet délégué aux coopérations de sécurité du ministère de l’Intérieur, a pu apprécier, lors de sa visite du 24 janvier 2017, le professionnalisme des agents de la Police Municipale de Puteaux ainsi que l’importance et la qualité des moyens mis à disposition. L’excellence des relations entre la Police Municipale et la Police Nationale, gage d’une sécurité optimale au service de nos concitoyens, avait pu être mise en exergue.

La coproduction de la sécurité fait l’objet d’un engagement mutuel entre la Police Municipale de Puteaux et le Commissariat de Puteaux ainsi qu’entre la Police Municipale de Puteaux et le Commissariat de La Défense. Ces deux partenariats sont définis par le biais de deux conventions de coordination régulièrement actualisées.

 

Développement de la vidéoprotection

Mis en place en 2005, le dispositif de vidéoprotection était à l’origine composé de 35 caméras de surveillance de la voie publique et de 68 dédiées à la surveillance des parkings municipaux. Fin 2016,  le dispositif comprend 362 caméras dont 182 dédiées à la surveillance de voie publique, 180 à la surveillance des parkings municipaux.

L’activité du Centre de Supervision Urbain (CSU), demeure intense : les réquisitions de la Police nationale (gravages et revisualisations) sont régulières à titre d’exemple 359 transferts d’images vers les écrans du Commissariat ont été sollicités en 2016, les interpellations liées à un signalement du CSU sont fréquentes (142 pour l’année 2016), tandis que les interventions liées à un signalement du CSU sont quotidiennes (873 en 2016).

La collaboration entre les opérateurs du CSU, les agents de la Police municipale et ceux de la Police nationale a permis une optimisation de l’utilisation de la vidéo protection, devenue un outil incontournable en matière de dissuasion et d’élucidation d’affaires judiciaires.

Depuis le mois de juin 2016, l’ensemble de la commune bénéficie du dispositif de vidéoverbalisation, permettant de verbaliser certaines infractions au code de la route constatées par le biais des caméras.

 

Prévention dans les établissements secondaires

A Puteaux, les chefs d’établissements se fixent deux grandes priorités :

  • La lutte contre la violence et les conduites à risques. Pour ce faire, ils participent activement à la stratégie nationale de lutte contre le décrochage scolaire par le biais notamment de classes de remobilisation et de l’amplification de l’aide à la parentalité. Les procédures disciplinaires ont ainsi été réformées afin de renforcer le respect des règles de vie au sein et aux abords des établissements. Des actions sont également menées dans les domaines de la santé et de la sécurité : interventions d’un policier référent, opérations de sécurisation aux abords des établissements, séances d’information et de prévention sur les conduites addictives...
  • La citoyenneté et l’apprentissage des valeurs républicaines : la formation des jeunes au brevet de sécurité routière en partenariat avec la Police municipale, (100% de réussite), la formation aux premiers secours en partenariat avec la Croix-Rouge ou encore la mise en place d’une médiation par les pairs sont autant d’initiatives menées dans ce cadre de travail.

Bilan de la Maison du Droit

La Maison du Droit

La Maison du Droit

La Maison du Droit (MDD) est un lieu d’accueil gratuit et permanent, offrant aux Putéoliens la possibilité d’obtenir une information sur leurs droits et obligations, une aide à l’accomplissement des démarches administratives ou juridiques, et, le cas échéant, une orientation vers les professionnels adéquats.

Cette structure rassemble en un même lieu des professionnels du droit et du social (avocats, conciliateurs de justice, psychologues) et des associations spécialisées en matière de famille, de logement, ou de soutien à la parentalité (ADIL, UDAF, CIDFF…).

Depuis l’ouverture de la MDD au printemps 2011, 696 administrés ont téléphoné (40%), 59 ont envoyé des courriels (4%) et 972 se sont rendus sur place pour obtenir un rendez-vous ou une réponse immédiate (56%) ; soit un total de 1728 prises de contact et autant de Putéoliens mieux informés sur leurs situations. En plus des 1016 rendez-vous effectués, 403 ont été immédiatement traités par la coordinatrice.

Pour en savoir plus: La Maison du droit

  • Partager cette page sur Twitter
  • Partager cette page